Sourate Abassa

  

Un récit, quatre remontrances

 

        Cette sourate commence par un récit particulier, pour montrer le sens de l'humilité dans la transmission du message devin. Il s'agit de l'histoire d’Abd Allah Ben Oum Mekktoun, un aveugle qui, attiré par la nouvelle religion, était venu à la recherche du Prophète (P. et S. sur lui), pour qu'il lui apprenne des versets coraniques. Ce faisant, il le surprit, alors qu'il était occupé dans un débat avec les notables mecquois, dont le Prophète (P. et S. sur lui), souhaitait la conversion rapide pour défendre l'Islam.

             Le Prophète (P. et S. sur lui), un peu brusqué par cette intrusion, se détourna de l'aveugle, en prenant un visage grave et continua la discussion, en feignant de l'ignorer. La tradition rapporte que sur le chemin du retour, il fut pris de vertige. La révélation de la sourate est survenue dans de telles circonstances, pour renforcer et mieux guider le comportement du Prophète (P. et S. sur lui). Les exégètes, se basant sur les termes contenus dans la sourate, ainsi que sur  les tournures de phrases, mettent, toutefois, en exergue la délicatesse avec laquelle Dieu adresse ce reproche à Son Prophète (P. et S. sur lui), tout à son honneur pour servir d’exemple aux croyants.

            La tradition rapporte, par ailleurs, que le Prophète (P. et S. sur lui) voua par la suite, un grand respect pour Ibn Oum Mektoum, ainsi que pour tous les humbles.

            Avant lui, le Prophète Noh (Sur lui le Salut) a construit tout son travail, en s'entourant des gens humbles, qui sont, par essence, les plus enclins à suivre et à défendre la voie de Dieu.

            C'est un message perpétuel contre toute forme d'arrogance. La religion de Dieu se répand d'abord par la bonne manière, en ne négligeant ni les pauvres, ni les handicapés.

Structure : Le récit et la leçon en trois points 

            La sourate peut être approchée en deux parties :

  • Le récit de Ibn Oum Mektoum (V.01-10)
  •   La leçon en quatre remontrances :

-          Une sur le rappel du Livre, (11-16),

-          Deux remontrances sur l’Homme mécréants portant sur sa création et son environnement (17-32),

-          Une sur  la venue de Es-Sakha” ou cataclysme majeur. (33-42).

 

            La structure ainsi retenue nous rappelle celle par exemple de sourate "En-Nabaâ" et d'autres qui partent d'un dire, d’une question ou d’un fait vécu pour ensuite apporter la réponse par l’évocation des choses (signes) d'Ici-bas, suivis d'une vision prophétique sur l'Au-delà.

Développement:

            On a :

            1e partie : Le récit de Ibn Oum Mektoum  

            Elle livre d'entrée le récit de l'aveugle, Ibn Oum Mektoum, avec le Prophète (P. et S. sur lui) avec ses trois parties. On a :

 

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux

  

 "Il s’est renfrogné et s’est détourné ! (01)

Lorsque l'aveugle vint à lui ! (02)

“Qui te dira qu’il ne puisse certainement se purifier? (03)

Ou se rappeler. Le rappel lui sera ainsi profitable!”(04)

 

-“Quant à celui qui se plaisait dans sa suffisance,(05)

tu t'en occupas ! (06)

Et que t'importe s'il ne se purifie pas !” (07)

 

Quant à celui qui vint à toi, tout en s'y employant!(08)

Et qu'il était tout craintif,! (09)

Alors tu te détournas de lui !” (10)

  

2e Partie : La leçon en quatre remontrances 

 

  • 1ère remontrance: le rappel et la finalité du livre révélé,

 

            Oh, non ! En vérité, ce n’est qu’un rappel (11)

            Celui qui veut bien, peut se le rappeler (12)

            (Il est contenu) dans des feuilles glorifiées (13)

            Sublimes et purifiées ! (14)

            Aux mains d’ambassadeurs (anges), (15)

            Nobles et vertueux !” (16)           

 

  •  Deuxième et troisième remontrances : Interpellation sur la création et nourriture 

            Partant de ce récit, la sourate nous fait prendre conscience, après la remontrance sur le rappel et les anges,  de deux constats ou comportements de l’homme vis-à-vis de son Créateur :

  1. Le premier endogène, touche à son être et le deuxième. (17-22). A ce constat de dénigrement, il est opposé les bienfaits du Créateur, en lui rappelant sa création et toutes les étapes d'ici-bas et dans l'au-delà, qui suivent : Sa création à partir d'un liquide (sperme) et sa détermination dans le sens prédestination, facilitation du chemin dans la vie d'ici-bas, mort et inhumation et enfin résurrection.
  2. Le deuxième constat d’ordre exogène, lié à son environnement immédiat, indique que l'homme, auquel il lui est rappelé certains bienfaits qui sont mis à sa disposition et qui lui garantissent sa survivance, manque à ses devoirs d'obéissance envers Dieu. (V. 23-32).

            On a :

  •  Remontrance à l'Homme dénigrant et Signes endogènes.

             "Périsse l'Homme ! Comme, il est dénigrant ! (17)

             A partir de quelle chose, Il (Dieux) l'a créé ? (18)

            D'un liquide visqueux, Il l'a créé et l'a (bien) déterminé ! (19)

             Puis, Il lui a facilité le chemin (20)

            Ensuite, Il l’a fait mourir et inhumer (21)

            Enfin, lorsqu’Il veut, Il le ressuscitera”. (22)

 

  • Remontrance sur le Manquement aux devoirs et signes exogènes (nourriture).

         Eh bien, non ! Il (l’homme) n’a pas accompli ce qu’Il (Dieu) lui a ordonné. (23)

         Que l’Homme jette un regard sur sa nourriture!(24)         

        Nous avons fait déverser l'eau à verse ! (25)

        Puis nous avons fendu la terre en fentes ! (26)

        Nous y avons fait pousser des grains ! (27)

        Des vignes, des tiges (28)

        Des oliviers, des palmiers (29)

        Des jardins exubérants, (30)

        Des fruits et des pâturages (31)

        Comme subsistance pour vous et votre cheptel!" (32)

             

  • 4ème remontrance: "Es-Saâkha" (L'assourdissante)

             Cette partie trace une scène prophétique de l'Au-delà, contenant deux faits :

  1.  , une description sur l'avènement du Jour Dernier qui provoque un étourdissement et un fracas terrible, mettant l'Homme dans la tourmente totale. Le titre de la Sourate est tiré justement de ce passage. (Versets 33-37)
  2.   visages rayonnants (les croyants) (38-39)
  3.  visages terreux (les mécréants). (Versets 40-42). On a :

On a:

  • La venue de “Es-Sakhra” : visages resplendissants et visages poussiéreux 

            

"Quand "Es-Sâkha" viendra ! (33)

 Ce sera le jour où l'Homme fuira son frère, (34)

 Sa mère et son père, (35)

 Sa compagne et ses enfants. (36)

Pour chaque être d'entre eux, il y aura ce jour-là une affaire qui l'occupera.” (37)

 

  • Visages resplendissants

 "Ce jour-là, (il y aura) des visages resplendissants!(38)

 Riants et joyeux (de la bonne nouvelle)”. (39)

 

 

  • Visages poussiéreux

 “Ce jour-là, il y aura des visages sur lesquels il y aura une poussière!(40)

Terrifiés par une obscurité. (41)

Ceux-là, ce sont les dénégateurs, les malfaiteurs.”(42)

 

Commenataire: Suivre la présentation thématique et logique en arabe de la sourate en vue de mieux la comprendre et l'assimiler. A un autre rendez-vous in challah en visitant mo, blog (le coran intelligent sur over blog: coran.smail.boudechiche.over-blog.com).. Le Coran ainsi présenté est autrement plus accessible. Beaucoup gens préfèrent baigner dans la routine, ne se contentant que du parcourisme et alors que le Coran encourage la réflexion bien élaborée évidemment. Que Dieu nous guide vers son chemin droit A un autre rendez-vous Inchallah

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×